show sidebar & content

PRESENTATIONS

Catherine GAUDIN & Seydou TOURÉ
Artistes photographes et cinéastes, humanistes, grands-voyageurs, et fondateurs de Voyageurs-Créateurs
           

Catherine GAUDIN et Seydou TOURÉ, deux fous de voyages qui aspirent à partir encore et toujours plus loin. Ils nous transmettent les émotions que génèrent leurs rencontres, les paroles échangées à travers le monde, comme un récit social et documentaire.

S’il y a là l’humain, encore et encore, il y a surtout la vie et l’émotion. Cette émotion qu’ils ont ressentie lors de leurs voyages, ils espèrent vous la faire partager aujourd’hui. Ils se lancent sans hésiter dans toutes les aventures photographiques qui se présentent : reportages, travail de plateau, expositions fixes et itinérantes, participation à des festivals, manifestations à ciel ouvert dont certaines mêmes sauvages… Rien ne les arrête, ce sont des passionnés. Leur première exposition est initiée par le cinéaste-réalisateur Jacques-Eugène Stauffer en collaboration avec Luis Pasina Artiste Plasticien et Directeur du Théâtre de Verre, à l’époque un squat d’artistes parisien. A ce jour ils ont réalisé ensemble près de 60 expositions dont au Lucernaire, au Grand Palais, à l’exposition Universelle de Shanghai et à la Saline Royale d’Arc-et-Senans.

1989 : Seydou Touré sort tout juste diplômé de « Plateau Phi » à Paris où il a reçu une formation de cinéaste-réalisateur, mais sa préférence va à la photographie. Il transmet sa passion à sa compagne, laquelle est issue de la filière traditionnelle (baccalauréat Lettres et Langues avec une licence en assurance), elle lui communique son envie folle de voyager. Et l’aventure commence. Ils vont parcourir une bonne partie des routes de notre belle petite planète, et ils ne sont pas prêts de s’arrêter…

En 2009 : ils remportent ensemble le Grand Prix de la Photographie de l’Académie des Arts Contemporains de Belgique : Médaille d’Or et les Palmes d’Or.

Ils présentent les premiers clichés de leur thématique principale « Mines de Sel », le projet principal sur lequel ils vont travailler 5 années, entre autres à l’Exposition Universelle de Shanghaï en 2010, à la Grande Saline-Musée du Sel de Salins les Bains en 2011.

Pour présenter leur travail les deux artistes ont choisi une teinte située entre la couleur et le noir & blanc, le sépia, allant même jusqu’à créer un sépia différent par photographie ou par thématique. Cela leur permet de souligner l’importance des situations photographiées, et ainsi de concentrer l’attention sur ce qui est essentiel : l’activité de la personne par exemple, son expression, la force de son regard. Depuis 2013 ils ont décidé de présenter quelques thématiques en couleurs en partie ou en totalité.

Depuis plusieurs années ils préparent aussi leurs prochaines nouvelles thématiques photographiques dont  « Un monde nomade », «les nomades de la mer», « Tsiganie », « France des bidonvilles », et  bien d’autres…

*   *   *   *  *   *   *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *  *

Du 20 janvier 2015 au 31 décembre 2016 s’est tenue leur exposition « MINES DE SEL, les travailleurs du sel du monde contemporain », à la Saline Royale d’Arc-et-Senans et initiée par Isabelle SALLE, chargée de patrimoine sur place avec une scénographie de Jean-Pierre Breuillot et Fabienne Coste. C’est la consécration de leur travail : une exposition hors normes et pour laquelle ils ont auto-financés 17 expéditions au sein de 12 pays, avec près de 200 photographies dont certaines en grands et très grands formats, et présentée dans la maison du Directeur, la totalité de la berne ouest, et les jardins de la Saline Royale. Au total elle a reçu près de 240 000 visiteurs sur deux années.